❄️10 conseils en sécurité routière pour conduire durant l’hiver

10 conseils pour rouler en hiver

L’hiver approche à grand pas, depuis maintenant quelques semaines les premières vagues hivernales ont défilé sur l’hexagone. La neige, les températures négatives, les risques de verglas et les journées plus courtes illustrent parfaitement cette période. Il est donc utile de revenir sur certains points de sécurité routière pour permettre aux usagers de limiter les risques routiers en adoptant certains bons gestes. Voici une liste de 10 conseils en matière de sécurité routière pour conduire durant cette période hivernale.

 

1) Opter pour les pneus hiver

Il faut savoir que dès lors que la température moyenne franchit la barre des 7°C, il est fortement conseillé de monter sur son véhicule des pneus hiver. Leur conception est adaptée aux conditions hivernales, leurs sculptures sont plus profondes et travaillées pour favoriser une meilleure accroche à la route, leur gomme est plus tendre par rapport à un pneu été et les freinages sont plus performants. Équiper son véhicule de 4 roues à l’avant et à l’arrière est indispensable pour conserver une adhérence homogène lors de la conduite.

2) Vérifier la pression des pneumatiques

En toute saison, la pression des pneumatiques doit être vérifiée périodiquement une fois par mois « à froid » car celle-ci peut varier en fonction de la température du pneu. Plus il fait froid, plus la pression en bar est faible. Il est conseillé de rajouter environ 0,2 bar à froid par rapport à la pression préconisée par le constructeur.

3) Se renseigner sur les conditions météorologiques et de circulation

Avant votre départ, il est primordial de se renseigner sur les conditions météorologiques et les conditions de trafics (routes fermées, cols impraticables, etc…), pour cela le site www.bison-fute.gouv.fr est une bonne source. Durant les trajets, écouter les conseils routiers sur la radio et sur les panneaux à messages variables. Voici trois exemples de conditions possible :

  • Conditions délicates : des plaques de verglas localisées ou présence de neige en petite quantité sur la chaussée rendent les routes très dangereuses. Il faut redoubler de vigilance.
  • Conditions difficiles : beaucoup de verglas et de la neige en quantité sur la route peut provoquer un arrêt du trafic routier. Il convient si possible de reporter son trajet.
  • Conditions impossibles : les événements météorologiques sont extrêmes, la circulation est impossible. Il faut renoncer à circuler !

4) Vérifier les éléments vulnérables au froid

L’alimentation, le système d’allumage et la batterie sont des éléments de votre véhicule très sensibles à l’hiver, il est donc utile de les tester avant de partir en circulation. N’oubliez pas le niveau du liquide lave-glace spécial antigel et vérifier le bon état des balais d’essuie-glace qui ont tendance à se détériorer avec l’effet du givre.

5) Mettre des chaînes en montagne

Sur les routes enneigées, les chaînes à neige sont autorisées. Sur certaines routes, les équipements spéciaux sont obligatoires en cas de présence du panneau suivant :

panneau chaîne

Le chaînage change le comportement de votre véhicule. Il faut réduire considérablement son allure et veiller à ne pas franchir les 50 km/h. Avant de partir en montagne, entraînez-vous à la maison au montage des chaînes.

6) Prévoir un « kit spécial hiver »

Conduire en hiver expose le conducteur à plusieurs situations difficiles en cas d’arrêt forcé. Il est pratique de prévoir un kit d’accessoires comme un gratte pare-brise, un chiffon pour dégager les vitres et les phares, une boîte d’ampoules de rechange, une couverture de survie, une lampe de poche, des vêtements chauds ainsi de quoi s’alimenter en cas d’arrêt prolongée.

7) Respecter les distances de sécurité et rouler tout doux !

En cas de temps très froid, il est impératif de rouler plus doucement et prévoir en marge suffisante en termes de durée de trajet pour se déplacer. Trop souvent, les sorties de route ont lieu quand les conducteurs conduisent trop vite par rapport aux conditions météo.

8) Être visible et bien voir

Durant l’hiver, à n’importe quelle heure, la lumière du jour est plus faible que le reste de l’année et donc la perception des indices est plus compliquée. Il convient de faire très attention aux usagers vulnérables (deux-roues motorisés, vélos et piétons). Attention en cas de visibilité inférieur à 50 mètres la limitation de vitesse sur toutes les routes ne doit pas excéder les 50 km/h. Dès que la luminosité est trop faible il est utile d’allumer les feux de croisement pour mieux voir et être mieux vu.

9) Ne pas dépasser les engins spéciaux de déneigement en action

Dépasser un engin de déneigement en action est simplement interdit à tout véhicule motorisé.

10) Adopter une conduite souple

Il ne faut pas hésiter à conduire de manière la plus souple possible pour éviter les dépassements inutiles, les freinages brusques ou encore les accélérations trop soudaines sont autant de motifs dangereux pour risquer une sortie de route ou une perte de contrôle du véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *